Home > Uncategorized > Le programme BATT4EU, qu’est-ce-que c’est ?

Le programme BATT4EU, qu’est-ce-que c’est ?

///
Comments are Off

Le programme Horizon Europe qui succède au programme Horizon lance (le 23 juin 2021) le projet BATT4EU, dont le but vise à mettre en place et à développer une chaîne de valeur des batteries électriques européennes, qui soit en même temps durable et compétitive.

Le programme BATT4EU, qu’est-ce-que c’est ?

Le projet, baptisé “BATT4EU” (BATT for EU, soit “batterie pour l’UE”) est né lors des “Journées Européennes de la recherche et de l’innovation”, d’une collaboration entre le secteur public et le privé, soit entre la Commission Européenne et l’Association de Partenariats Européens pour les Batteries (ou “Battery European Partnership Association (BEPA)”). 

En mobilisant environ 925 millions d’euros, BATT4EU a comme objectif de réduire de 60 % le prix des batteries dont sont dotés les véhicules électriques, tout en augmentant de 60 % leur densité énergétique et ainsi, tenter de développer en Europe un écosystème englobant l’ensemble des étapes de la conception des batteries électriques.

Ainsi, d’ici 2030, BATT4EU doit permettre que la fabrication et la commercialisation de batteries “nouvelle génération” soient lancées en Europe. Ces étapes permettant que le déploiement de la mobilité électrique zéro émission et le stockage des énergies renouvelables ne dépendent plus des pays asiatiques comme c’est le cas aujourd’hui où la majorité des étapes de la chaîne de valeur des batteries électriques montre l’implication des pays tels que la Chine, le Japon ou la Corée.

Avec le programme BATT4EU, l’Europe souhaite déployer une filière de batteries “Made in Europe” et répondre aux attentes et ambitions du “Green Deal” européen : la neutralité carbone de l’Europe à l’horizon 2050.

Horizon Europe et BATT4EU, quel est le chemin à parcourir ?

Horizon Europe soutient des prises de risques dont l’ambition est en adéquation avec les priorités politiques de l’Union Européenne. Ainsi, dans la prolongation du pacte vert européen, les mesures exposées par la Commission Européenne dans leur ensemble doivent faire de l’Europe, à l’horizon 2050, le seul continent neutre en carbone. 

Le chemin sera sûrement semé d’embûches car actuellement, selon la Battery European Partnership Association (BEPA), et alors que l’Asie est à environ 90 %, les cellules de batteries lithium ion fabriquées en Europe représentent moins de 1 % de la totalité de la production mondiale. 

La comparaison de ces données montre le chemin à parcourir et le véritable challenge que doivent relever les industriels, fabricants et constructeurs automobiles associés aux autres partenaires investis dans cette démarche. Dans cette situation le projet BATT4EU représente l’opportunité de combler un retard conséquent, seule solution pour arriver à l’indépendance de l’Europe vis-à-vis des pays asiatiques (Chine, Japon et Corée) et de tenir le délai d’une “Europe propre” d’ici 2050.

Si peu de doutes sont émis sur les ambitions des industriels européens à rattraper leur retard et à figurer en tant que leaders dans les différentes étapes de la chaîne de valeur des batteries dédiées aux véhicules électriques, y compris aux deux roues, l’impact pour un coût de fabrication moins élevé, un prix de vente concurrentiel et des batteries moins polluantes pour l’environnement n’est pas encore totalement avéré.

Le projet BATT4EU ne doit pas faire oublier qu’un véhicule électrique se recharge régulièrement en énergie. Ainsi, les points de recharge en énergie électrique (bornes de recharge en électricité), qu’ils appartiennent au domaine public ou au privé, doivent être suffisamment nombreux afin que la recharge des batteries électriques à l’horizon 2050 ne présente aucun problème dans la majorité des pays d’Europe et en France.